MÉDECINS VÉTÉRINAIRES – NOUVELLE OBLIGATION DE DÉNONCER LES CAS DE MAUVAIS TRAITEMENTS - CAPSULE DAQ N° 6

MÉDECINS VÉTÉRINAIRES – NOUVELLE OBLIGATION DE DÉNONCER LES CAS DE MAUVAIS TRAITEMENTS - CAPSULE DAQ N° 6

L’article 14 de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal impose une nouvelle obligation aux médecins vétérinaires, soit celle de dénoncer les cas de mauvais traitements en communiquant avec le gouvernement.

La Loi protège les vétérinaires, puisqu’aucune poursuite judiciaire ne peut être intentée contre ces derniers s’ils ont dénoncé de bonne foi.

Avant l’adoption de cet article en décembre 2015, les médecins vétérinaires pouvaient craindre de divulguer ces informations en raison de la relation de confidentialité avec leur clientèle et de leur responsabilité professionnelle. Les vétérinaires, en tant que responsables du bien-être des êtres animaux, sont des acteurs majeurs dans la protection de ceux-ci.

En juin 2016, l’ordre des médecins vétérinaires du Québec affirme qu’il partage la préoccupation et la sensibilisation pour le bien-être des êtres animaux dans notre société et que cette préoccupation englobe toutes les espèces d’êtres animaux, qu’elles soient en liberté ou domestiquées, ou destinées à des fins agricoles ou de recherche.

Parlez-en à votre vétérinaire, a-t-il déjà dénoncé une telle situation ?

Laisser un commentaire