Date

Fév 19 2021
Expired!

Heure

1:00 pm - 2:30 pm

Tarif

Gratuit

Animals as legal beings: contesting anthropocentric legal orders / Les animaux en tant qu’êtres juridiques: contester les ordres juridiques anthropocentriques

« PUBLIC LECTURE WITH MANEESHA DECKHA

In this talk, Maneesha Deckha presents the argument in her new book from University of Toronto Press of the same title. She calls for a non-anthropocentric reorientation for Canadian law and other Western legal orders, by criticizing their treatment of animals as property, but also finding fault with personhood as an appropriate animal-friendly replacement. Instead, marshalling feminist and postcolonial insights, as well as critical animal studies, the book theorizes a new legal category altogether, namely beingness, as better able to protect animals from exploitation and value animals for who they are. Professor Deckha’s talk will delineate this new concept as well as outline how the foundations of anthropocentric legal systems must otherwise change to move toward justice for animals.

Open Access Background Reading:

M Deckha, “The Save Movement and Farmed Animal Suffering: The Advocacy Benefits of Bearing Witness as a Template for Law” (2019) Canadian Journal of Comparative and Contemporary Law 77-110 (open access).

M Deckha, “The “Pig Trial” Decision: The Save Movement, Legal Mischief, and the Legal Invisibilization of Farmed Animal Suffering” (2018) 50:1 Ottawa Law Review 65-98 (open access).

This public lecture is free and open to the public. Thanks to the Brooks Institute for their generous support of this lecture series.

RSVP

 

-=-=-=-=-=-=-=-=-
(Traduction libre)

CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC MANEESHA DECKHA

Dans cette conférence, Maneesha Deckha présente l’argument dans son nouveau livre du University of Toronto Press du même titre. Elle appelle à une réorientation non anthropocentrique du droit canadien et des autres ordres juridiques occidentaux, en critiquant leur traitement des animaux comme des biens, mais en jugeant également la personnalité comme un substitut respectueux des animaux. Au lieu de cela, rassemblant des idées féministes et postcoloniales, ainsi que des études critiques sur les animaux, le livre théorise une nouvelle catégorie juridique, à savoir l’être, comme étant mieux à même de protéger les animaux de l’exploitation et de valoriser les animaux pour qui ils sont. L’intervention du professeur Deckha décrira ce nouveau concept et expliquera comment les fondements des systèmes juridiques anthropocentriques doivent autrement changer pour avancer vers la justice pour les animaux.

Lecture d’arrière-plan Open Access :

M Deckha, «Le mouvement Save and Farmed Animal Suffering: The Advocacy Benefits of Bearing Witness as a Template for Law» (2019)  Revue canadienne de droit comparé et contemporain  77-110 (accès libre).

M Deckha, «The« Pig Trial »Decision: The Save Movement, Legal Mischief, and the Legal Invisibilization of Farmed Animal Souffering» (2018) 50: 1  Ottawa Law Review  65-98 (libre accès).

Cette conférence publique est gratuite et ouverte au public. Merci au Brooks Institute pour son généreux soutien à cette série de conférences.

Pour inscription

Page Web de l’événement

Pour plus d’information

Laisser un commentaire