DROIT ANIMALIER OU DROIT ANIMAL ? - CAPSULE DAQ N° 1

DROIT ANIMALIER OU DROIT ANIMAL ? -  CAPSULE DAQ N° 1

Le DAQ porte le nom « droit animalier ». Quelle est la différence terminologique avec le « droit animal » ? Jean-Pierre Marguenaud, professeur de droit à l’Université de Limoges, qui dirige la Revue Semestrielle de Droit Animalier (RSDA), nous explique les deux termes :

« Le terme ‘droit animal’ renverrait à un caractère du droit qui serait animal, comme […] au droit que les animaux ont eux-mêmes érigés […] Par opposition, le ‘droit animalier’ renvoie à l’étude des règles juridiques relatives aux animaux, établies par les hommes pour réguler leurs relations. »*

Le Professeur Marguenaud avance qu’il est donc souhaitable de faire référence au « Droit animalier ».

Qui plus est, les droits sont classifiés par grandes branches. Pour la grande branche du « Droit animalier », elle comprend des droits tels que la protection ou la sécurité de l’animal. Puisque ces règles sont établies par l’humain, il est préférable de faire référence au « Droit animalier ».

Lors de ses interventions, le DAQ favorise donc l’utilisation « Droit animalier » pour décrire l’ensemble des règles juridiques relatives aux animaux.

* Référence : Résumé du cours par le professeur Jean-Pierre Marguenaud dans le Master Derecho Animal y Sociedad.

Laisser un commentaire